La Pléaide

Retour au sommaire

À la une

Affiche Robinson
L'actualité de la Pléiade

Le tricentenaire de Robinson Crusoé

25 avril 1719 : parution de The Life and Strange Surprizing Adventures of Robinson Crusoe, of York, Mariner (première partie de Robinson Crusoé) chez l’éditeur londonien William Taylor. Le nom de Daniel Defoe n’apparaît pas à la page de titre. Le livre comporte une seule illustration: une gravure représentant Robinson, debout sur une plage, avec deux mousquets sur l’épaule. Le succès est immédiat. En moins de quatre mois, Taylor réédite trois fois l'ouvrage.

17 août : inscription au registre des libraires de The Farther Adventures of Robinson Crusoe, la seconde partie de Robinson, qui sera mise en vente le 20. Elle propose un planisphère dépliant sur lequel est tracé l’itinéraire de Robinson.

De Robinson Crusoé on ne connaît le plus souvent que la première partie, celle de l’épisode insulaire. La survie du héros y est décrite avec un réalisme d’une puissance inédite
jusqu’alors — et inaltérable. La présente édition reproduit également la seconde partie du roman, écrite dans la foulée. Les aventures picaresques s’y multiplient, conduisant le héros jusqu’en Chine et en Russie. 

     

planisphere_250

       

Le texte est accompagné ici — pour la première fois — par les cent cinquante gravures que l’artiste suisse F.A.L. Dumoulin (1753-1834) avait réalisées à partir du roman. Un dossier iconographique retrace par ailleurs deux cents ans d’illustrations, depuis le frontispice de l’édition originale (1719) jusqu’aux chefs-d’œuvre de N.C. Wyeth (1920).

L’appareil critique proposé par Baudouin Millet a été spécialement établi pour la présente édition: il s’agit de la première édition critique en français des deux parties de Robinson Crusoé. Quant à la traduction, c’est celle, classique, que donna en 1836 Pétrus Borel —Borel sans lequel il y aurait «une lacune dans le Romantisme», disait Baudelaire.

Auteur(s) associé(s)